16 octobre 2009

La mère ("parfaite") que je ne voudrais pas être

Bien sûr, je n’ai pas encore enfanté, mais le jour où ça m’arrivera, je demande d’ores et déjà à tous ceux qui me connaissent (de près ou de loin) de m’alerter s'ils perçoivent le signe (aussi petit soit-il) que je deviens, à mon tour, une de ces mères qui m’insupportent : celles qui ne vivent qu’à travers leur gamin, qui s’oublient en tant que femme en devenant « MAMAN », et seulement maman.

J’imagine que le jour où j’expulserai la neuvième merveille du monde de mon ventre après neuf longs mois de grossesse et des heures difficiles de « poussez, madame, poussez ! » sera le plus heureux de ma vie. Je n’en doute pas. Pourquoi serais-je différente des autres ?

Mais s’il vous plaît, prévenez-moi si un jour je ressemble à :

- Celle qui fait un chantage affectif à son mec. Trente ans, horloge biologique, instinct maternel, trois ans de relation, engagement, besoin de construire, suite logique, enfant, tout de suite maintenant. Et qui, si l’homme en face a le courage de répondre « non, pas pour l’instant, je ne me sens pas encore prêt », le menace de le quitter car elle n’a pas de temps à perdre. (J’aimerais voir sa tête s’il opte pour la seconde option l’obligeant à attendre encore quelques années avant de retrouver un autre potentiel géniteur).
- Celle qui, après deux mois d’une grossesse encore invisible, pose la main sur le bas de son ventre pour que la terre entière sache qu’elle est enfin enceinte.
- Celle qui t’invite chez elle « parce que ça fait longtemps qu’on ne s’est pas vues », mais ne peut pas quitter son môme plus de deux minutes. La discussion se termine finalement en un monologue à base de « gouzi gouza », et toi à côté qui regarde. Sympathiques retrouvailles.
- Celle qui t’invite à dîner, mais te plante pendant trois quarts d'heure en fin de repas pour aller coucher le petit (et re « gouzi gouza »).
- Celle qui appelle désormais (et en toutes circonstances) son homme « papa » parce qu’elle a oublié qu’ils pouvaient être parents ET amants.
- Celle qui te prône les bienfaits de l'allaitement en tirant son lait sur ton canap', avant d'y changer la couche de bébé qui a fait une « grosse commission ».
- Celle qui est incapable de partir deux jours en amoureux en laissant sa progéniture aux heureux grands-parents.
- Celle qui a peur d’aller le promener au parc parce que « tu comprends il est petit et avec tous les microbes… ».
- Celle qui a ouvert un blog en se mettant dans la peau de sa fille pour décrire (en détail) ses moindres faits et gestes qui n’intéressent personne (si ?!!), en s’autocomplimentant au passage (« maman est la plus belle », « papa est le plus fort » )
- etc…

Peut-être serai-je une mère indigne, peut-être « mieux vaut que tu ne fasses pas d’enfant » me diront certains. Mais pourquoi ne pourrais-je tout simplement pas devenir maman tout en restant une trentenaire qui bosse, invite à dîner, va boire un verre avec des copines, a un amoureux, voyage, danse, fume, va chez le coiffeur ou au SPA, part en week-end, aime le shopping… et tout ça, sans culpabiliser d’être une « mauvaise mère »?!

5 commentaires:

juliana a dit…

tellement vrai!!

Ca me fait penser à certaines choses que j'ai pu voir autour de moi...

Il y a t'il une malédiction de la jeune maman?

Moi aussi si je deviens auto-centrée sur moi et mon gamin collez moi des tartes!

Manuelle a dit…

Ok pour les tartes, tu peux compter sur moi! ;-)

Sébastien a dit…

manue,

non seulement tu as raison, mais la définition que tu donnes est à mes yeux celle de la bonne mère.
La môme doit apprendre à aller chercher le bonheur en dehors du foyer le plus vite possible.
Une mère qui sait rester femme n'en est pas moins mère pour autant.
Mais je te connais assez pour te rassurer sur un point: tu ne seras pas la mère que tu décrit. Tu vaux beaucoup mieux que ca.

PS ce sujet révèle des reflexions et peut être des conversations avec ton chéri. Beaucoup de bonheur à vous deux ca a l'air de bien aller et ca me fais plaisir.

Sinon hésites pas à passer sur mon blog

Et faut qu'on finisse par se prendre se verre.

Suis un peu bourré
Gros bisous ma belle

Manuelle a dit…

Hello Seb!

Merci de me rassurer. ;-)

J'ai déjà lu ton blog et ça me rappelle d'ailleurs certaines conversations.

J'espère que tout va bien pour toi, mais tu me raconteras tout ça autour d'un petit verre bientôt!

Biz

Pushka a dit…

Tout pareil ;o)
Bisous Jolie Manue !

LinkWithin

Related Posts with Thumbnails